Conséquences du 80-20 sur la Présidentielle 2022

80-20 pourrait-être la fameuse loi de Pareto, si souvent utilisée en entreprise pour caractériser proportions, règles de gouvernance ou analyses ; est-elle ici une proportion, une règle de gouvernance en entreprise ou tout simplement les chiffres clés d’un constat oublié ?

80-20 c’est avant tout un constat. Le constat d’un échec ou peut-être la remise en cause de la causalité elle-même.

Les slogans que des candidats reprennent en cœur : le président de la dette, l’argent magique, le quoiqu’il en coûte …., tous ces éléments de langage qui laisseraient à penser que le locuteur a soudain découvert les raisons du malheur collectif qui nous frappe.

Formules choc, formulations populaires ces propos cachent plus sérieusement une amnésie collective, celle de l’histoire, issue de l’analyse des héritages et des bilans politiques et comptables des années précédentes. Les années 80.

80-20, c’est peut-être le chiffrage de l’énigme sur laquelle les postulants politiques se fourvoient volontiers.

Les années 80, ces années fric comme en témoigne Michel Rouger dans son dernier ouvrage « les Rois Prodigues », méritent un peu d’attention.

Extrait : « Les années fric de 1981 à 1994, sont marquées par l’introduction du mauvais argent dans le système politique de “laisser-faire” ; les pratiques de spéculation, de cupidité individuelle et de corruption collective, ont entraîné une dégradation de l’esprit civique. »

Remédiable dans les années 20 ?

Patricia Capelle
Twitter

Partagez ce contenu via ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *