La Renaissance du Droit Citoyen | Le temps court des questions

L’Institut PRESAJE est l’héritier de 25 années de réflexions sur la société. Aujourd’hui il évoque l’exigence et l’urgence de faire renaître le Droit, seul support solide de notre Démocratie.

Le monde vient de changer brutalement. La France est directement concernée. Elle à rejoint la mondialisation des échanges économiques, dominée par la puissance américaine, malgré que les principes qu’elle imposait: La Finance préférée à l’Economie, le Marché à l’État, le contrat à la Loi, l’arbitrage à la justice étaient hostiles à son modèle issu de la guerre de 39/45.

Elle s’y est pliée, avec ses partenaires européens, parce que le débat, toujours ouvert entre les forts et les faibles, les rassemblait à la même table des négociations multilatérales. Ce fut le temps des grand-messes des traités internationaux et des organisations mondiales.

Ce modèle, critiqué, est abandonné, au profit de relations bilatérales qui peuvent conduire aussi bien vers de nouvelles guerres économiques, on y est, que vers des guerres néo coloniales lorsque le colonisateur négociera en tête-à-tête avec le colonisé affaibli.

Cette perspective explique l’attitude de la Grande-Bretagne qui veut se séparer de l’Europe communautaire dont la diversité des nations et de leurs intérêts lui interdisent d’être reconnue comme interlocuteur efficient dans les discussions bi-latérales dorénavant dominantes.

La France face à de telles perspectives

Elle continue à vivre, cahin-caha, son couple Nation Etat. La Nation reste construite sur la Loi, le Droit et la Justice, cette Justice réparatrice que tout citoyen attend qu’elle soit Rendue parce qu’elle est Due par l’État qui détient la force pour faire appliquer la loi et le droit. L’Etat à la tète ailleurs. Il est de plus en plus couteux, il a construit ou importé pléthore de règlements, et atteint la limite des impôts qu’il ne peut plus faire payer que par un contribuable sur deux.

Même si ce n’est pas du tout le moment, Le divorce entre la Nation et l’État est prévisible. Trois crises y contribueront auxquelles il faudrait échapper. Il reste peu de temps !

La crise des Pouvoirs institutionnels

Quatre déséquilibres institutionnels provoquent une situation d’instabilité et de doute à laquelle les réformes entreprises devraient remédier, avec du temps, et beaucoup de pédagogie.

  • Le taux d’abstention aux élections,
  • La présence des partis extrémistes dans les scrutins et les médias,
  • La personnalisation du pouvoir présidentiel,
  • La fracture qui sépare Paris des territoires.

Face à cette dérive, les réformes engagées éviteront elles le divorce Nation-institutions ?

La crise des valeurs humanistes

C’est un fait mondial, quatre mouvements de fond menacent les valeurs humanistes en général et spécialement le principe Français d’Egalité de droits entre les citoyens.

  • Le colonialisme des entreprises planétaires (colloque PRESAJE Amboise 2015)
  • L’augmentation non régulée des capacités physiques et mentales de l’être humain
  • La naissance puis le développement d’une société d’humanoïdes assistants et concurrents.
  • L’utilisation monopolistique des bases de données, stockées et décryptées comme les gènes humains, pour manipuler, orienter et coloniser les motivations économiques humaines.

Ces types de sociétés, fortement inégalitaires, seront ils compatibles avec l’obsession égalitaire de la communauté Française ?

La crise des institutions européennes

A la fin du désastre de la deuxième guerre mondiale les trois peuples qui avaient subi la domination du nazisme, l’Allemagne, la France et l’Italie se sont engagés dans un modèle, commun, original, de leur vivre ensemble, grâce à l’aide américaine et au plan Marshall.

Aujourd’hui, l’unilatéralisme américain, qui régente l’Occident, domine une économie globale de marché qui a poussé l’Europe du type Rhénan à s’élargir à intégrer l’Oder et le Danube, pour commercer ensemble. Pas pour vivre ensemble. L’hostilité de l’administration américaine à cette Europe vient de s’exprimer brutalement. « On veut une Europe de nations en guerre entre elles, pas d’une Europe autonome ». C’est clair. Elle imposera la révision du projet initial.

Les Européens pourront ils sauver le soldat EUROPE ? … et la France avec !

——————————————————-

Le temps long des réponses

Les réponses attendues ne pourront pas se limiter aux motifs sur lesquels les questions ont été posées. Elles déborderont sur les significations à donner à cette indispensable renaissance du droit, de quels droits, de la loi, de quelles lois, de la justice, de quelle justice.

Un chantier est ouvert. Il comportera plusieurs types de communications. Les prochaines lettres, les colloques, comme celui du 1er octobre sur la Cour pénale internationale qui participe au buzz médiatique mondial créé par D. TRUMP, voire des manifestations originales, élargies, dans un domaine, le Droit, caractéristique de l’entresoi des spécialistes.

En signant collectivement cet éditorial l’équipe de rédaction de la lettre PRESAJE vous ouvre la porte vers l’avenir de l’Institut reconstruit grâce à la renaissance de notre droit citoyen.

Michel ROUGER
Président de l’Institut Présaje

——————————-

Pour découvrir la nouvelle “Lettre Présaje 34-1” ayant pour thème : “La Renaissance du Droit” veuillez cliquer en suivant :

Partagez ce contenu via ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *