Coronavirus, Spectacles Vivant et Théâtres à l’ère du Numérique

La crise sanitaire de 2020 est en train de faire une première victime, avec l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes et la fermeture des théâtres, salles de concerts et autres festivals; le spectacle vivant vit en 2020, la pire année de son histoire depuis les guerres du XXème siècle.

Quelle peut être la culture et le spectacle vivant de notre pays sans ses théâtres ses spectacles et ses ballets d’opéras ? Un petit tour d’horizon de ce qu’ils étaient avant la crise.

Spectacle Vivant en France : Etats chiffrés

L’ensemble des activités culturelles et créatives ont rapporté, selon le dernier rapport publié par d’Ernest & Young de 2019, 91,4 milliards d’euros et connaissait une progression de 9,4 % en 2018.

1,3 millions de personnes ont perçu un revenu issu d’une activité culturelle et rien que le spectacle vivant représentait 230 419 personnes (chiffre en hausse de 5,3 % en 2018). Pour un chiffre d’affaire de 9,146 Milliard d’euros en constante augmentation entre 2013 et 2018.

L’industrie du spectacle vivant, au travers les festivals français génère à eux seuls plus de 11% de participation en 2017 et pour finir le chiffre d’affaire international du spectacle vivant apporte près de 26% des revenus à l’export de la filière musicale française.

Et si la pandémie se poursuit, c’est vers une année blanche que nous allons.

Si le gouvernement a déjà sécurisé les intermittents jusqu’à l’été 2021. C’est la survie de toute la filière qui est en jeu aujourd’hui.

Le numérique au secours du spectacle vivant ?

Si les entreprises et les salariés ont pu bénéficier des outils digitaux pour poursuivre au moins partiellement leurs activités au travers notamment du télétravail. Le numérique va-t-il permettre le maintien de tout ou partie du spectacle vivant ?

Jusqu’à présent, comme pour les autres secteurs du milieu culturel, le numérique a été une aubaine magistrale car cela a permis de la multiplication des possible, au niveau de la création de tableau scénique par exemple où il est possible de créer des décors rien qu’avec des écrans géants pour les spectacles notamment, c’est même selon l’article publié sur le site www.digitalab.com la scénographie digitale: l’art numérique au service du spectacle vivant – un enjeu majeur pour les professionnels des arts de la scénographie, c’est la raison pour laquelle un bon nombres de starts-up spécialisées dans le digital arts ont apparues : Prodi art, Art for Ness (1), ou encore, Bordos.Artsworks (2)

Dans les nouvelles technologies, on voit de plus en plus se déployer des concerts en hologramme rendant hommage le plus souvent, à des artistes disparues comme Michael Jackson, Whitney Houston et Tupac (3),

pour ce qui est des prouesses en matière de mises en scène tant au niveau, de la vidéo-projection, de la pyrotechnies et de production nous vous proposons de jeter un coup au spectacle de la Cinéscénie du Puy du fou (4).

On s’aperçoit bien ici que le numérique vient faire revivre, améliorer ou sublimer même dans certain le spectacle vivant qui par définition est par essence physique.

Certain ont déjà profité du confinement pour poursuivre leurs création et proposent chaque jour des concerts “virtuels” à suivre en live sur les réseaux sociaux, et d’autres misent sur l’humour en détournant des chansons pour évoquer le coronavirus, comme les « Goguettes en Trio mais à 4 confinés » avec « t’as voulu voir le salon … » qui a explosé avec plus de 4 millions de vues sur Internet. Mais il y en bien d’autres.

 

Autre initiative, l’Apollo Théâtre propose désormais des spectacles en live streaming filmés depuis le théâtre. Au programme, de l’humour mais aussi de la musique, à découvrir en direct … depuis chez vous !.

Depuis plusieurs semaines, l’Apollo Théâtre avait déjà commencé à réfléchir à un dispositif de streaming live afin que les spectateurs puissent assister à des spectacles en direct depuis chez eux !

Le duo d’humoristes Oth et Kal l’a inauguré samedi 25 avril dernier devant un public à distance de plus de 500 personnes (plus que la jauge de la grande salle de l’Apollo Théâtre !). Et ce avec des prix de place réduit.

Alors le numérique permet de s’émanciper du lien physique, même s’il ne remplace pas ni de change les schémas classiques de la création ou de l’inventivité, il offre en tout état de cause la capacité de mettre à disposition de nouvelles scènes virtuelles.

Cela permettra-t-il de sauver la filière ?; certainement peu ou pas assez, mais misons sur la capacité créative des artistes et du monde culturel pour un rebond que nous espérons puissant.

 

 

Clémence de Lambert Linkedin

 


Liens de références :

(1)  https://lespepitestech.com/startup-collection/art-digital

(2)  http://www.bordos.eu

(3)  https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2607115-20190918-video-tournee-hologramme-whitney-houston-prevue-2020

(4)  https://www.puydufou.com/fr/la-cinescenie?season=summer

Partagez ce contenu via ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *